leadership éclairé

Coûts de reconstruction

 


Avez-vous effectué des travaux de rénovation majeurs dans votre maison ces derniers temps? Si oui, il est probable que cela aura une incidence sur les coûts associés à la reconstruction de votre maison, et il serait recommandé d’en discuter maintenant avec votre professionnel de l’assurance. En n’oubliant pas d’examiner régulièrement votre couverture d’assurance habitation avec un professionnel de l’assurance, vous faites un pas dans la bonne direction pour maintenir un niveau de protection suffisant pour pouvoir reconstruire votre maison en cas de sinistre.

Alors pourquoi les coûts de reconstruction diffèrent-ils de la valeur marchande d’une maison, ou même du coût d’une nouvelle construction?

Un certain nombre de facteurs peuvent influer sur les coûts de reconstruction, par exemple :

  • Économies d’échelle – Lors de la construction originale, une maison fait généralement partie d’un projet regroupant un grand nombre de maisons construites simultanément. Ainsi, l’entrepreneur peut acheter en une seule transaction les matériaux et les installations nécessaires au projet, bien souvent pour un tarif dégressif sur le volume. Tout comme l’achat de 50 ou 100 baignoires en même temps reviendra moins cher à l’unité que l’achat d’une seule baignoire, le même avantage économique peut aussi bien s’appliquer à l’achat en quantité de presque tout autre élément nécessaire à la construction domiciliaire. Cela peut représenter des économies de plusieurs milliers de dollars par rapport à la construction d’une maison isolément.
  • Reconstruction inversée – Une nouvelle construction suit presque toujours le modèle consistant à établir une fondation et à ériger la construction sur cette base. Quand une reconstruction est nécessaire et qu’il vous faut reconstruire une maison qui n’est pas une perte totale, vous devez commencer en arrachant le toit et procéder du haut vers le bas. Comme ce processus exige beaucoup de travail et prend plus de temps à réaliser, il est en général plus cher également.
  • Préparation du site – Lorsqu’une maison doit être reconstruite, le site sur lequel elle est érigée doit être préparé avant que toute nouvelle construction puisse commencer. En général, cela signifie des coûts supplémentaires pour la démolition de structures restantes (et inutilisables) et le déblaiement des débris qui en résultent. En cas d’incendie, il peut également s’avérer nécessaire d’assainir les sols. Dans les nouveaux projets de construction, la préparation du site est généralement limitée aux coûts de débroussaillage et de nivellement.
  • Coûts de main-d’œuvre – Réunir sur un même site les gens de différents corps de métier tels que charpentiers, maçons, applicateurs de cloisons sèches, électriciens, plombiers, couvreurs et peintres pendant une période prolongée peut aider à une meilleure planification et à une utilisation efficace. Si une maison n’est pas prête pour les travaux nécessitant leur expertise particulière, ces travailleurs peuvent probablement passer à une maison dont la construction en est à ce stade. Cette flexibilité dans la planification n’est généralement pas possible lorsqu’on travaille sur une seule maison et a une incidence énorme sur l’ensemble des coûts, compte tenu du fait que la main-d’œuvre est un des éléments les plus importants des coûts de reconstruction.
  • Accessibilité – La reconstruction d’une maison qui a été détruite est souvent requise dans des quartiers établis dotés d’arbres matures, de pelouses, d’aménagements paysagers et de clôtures. Ces éléments et d’autres obstacles peuvent limiter l’accès au chantier et ainsi augmenter les coûts pour faire parvenir les matériaux de reconstruction nécessaires sur le chantier.
  • Maisons plus vieilles ou construites sur mesure – En général, la reconstruction de maisons plus vieilles ou construites sur mesure doit généralement comprendre le remplacement des éléments caractéristiques et de finition qui sont considérés comme inhabituels par rapport à des maisons de style plus conventionnel. Que les matériaux de reconstruction soient rares en raison de l’âge ou qu’ils soient classés comme étant « haut de gamme», on s’attend à ce qu’ils soient plus coûteux à remplacer. Quelques exemples d’éléments de construction coûteux à remplacer sont les toits ou planchers en tuile ou en ardoise, les murs en lattes ou en plâtre, les lambris d’appui, les plafonds étamés avec poutres apparentes ou moulures personnalisées, les portes en bois massif, les foyers ornementaux, les fenêtres à carreaux sertis de plomb ou les vitraux, les escaliers façonnés et les ouvrages de ferronnerie sur mesure.
  • Codes du bâtiment actualisés – Pour les maisons qui datent de plus que quelques années, il serait normal de s’attendre à ce que les codes du bâtiment aient changé depuis la construction originale. L’adhésion à des codes plus récents peut nécessiter la réfection du câblage électrique et de la plomberie, l’utilisation de verre de sécurité ou l’utilisation de matériaux de couverture ignifuges.
  • Catastrophes naturelles – Si votre maison a été endommagée ou détruite par suite d’une catastrophe naturelle, il est probable que d’autres maisons de votre région doivent elles aussi être réparées ou reconstruites. Dans ce cas, il n’est pas rare que les coûts des matériaux et de la main-d’œuvre soient plus élevés en raison de la pénurie et de la demande accrue.
  • Endommagement partiel – Si votre maison a seulement été endommagée et non détruite, il faut protéger la structure restante contre le pillage et l’éventualité d’autres dommages. Habituellement, les biens et effets personnels doivent être entreposés ailleurs jusqu’à ce que l’on ait pu réparer la maison. Afin de prévenir d’autres dommages, on recouvre habituellement de bâches en plastique les parties de la structure restante qui sont exposées aux éléments.
  • Frais et permis – Pour procéder à une reconstruction, il peut être nécessaire d’obtenir des permis, d’engager des frais d’inspection de bâtiment et des honoraires d’architecte ou d’ingénieur.
  • Inflation – Ce n’est un secret pour personne que les coûts pour les matériaux et la main-d’œuvre continuent d’augmenter en raison de l’inflation. Selon le moment où a eu lieu l’évaluation initiale du coût de reconstruction de votre maison, il est possible qu’il vous en coûte plus pour achever le projet aujourd’hui.

Pour les raisons mentionnées ci-dessus, les coûts de reconstruction peuvent différer sensiblement de la valeur marchande et du coût d’une nouvelle construction. Soyez bien préparé en cas de sinistre en examinant régulièrement votre couverture d’assurance avec un professionnel de l’assurance. N’oubliez pas que l’adéquation de votre assurance habitation repose sur le fait d’avoir des renseignements précis sur la taille, l’emplacement, l’âge, les caractéristiques inhabituelles et les éléments de finition de votre maison ainsi que sur les détails concernant des rénovations ou agrandissements effectués. Plus vous communiquez de manière complète les renseignements pertinents sur votre maison, plus votre couverture d’assurance vous protégera en cas de sinistre.