leadership éclairé

Assurance des chalets, camps et autres propriétés de vacances

 


Votre maison de vacances, comme votre résidence principale, est l’un de vos biens les plus précieux. Aussi est-il important de protéger votre investissement en l’assurant. Cependant, l’assurance des propriétés de vacances est légèrement différente de celle de votre résidence principale.

Quel usage en faites-vous?

L’assurance à choisir dépend de l’usage que vous faites de votre maison de vacances et du temps que vous y passez. Y allez-vous souvent? L’utilisez-vous toute l’année? La louez-vous de temps à autre pendant l’année? Voilà des considérations importantes pour choisir le genre d’assurance à souscrire pour votre propriété de vacances.

Diverses assurances pour votre propriété de vacances

La plupart des compagnies d’assurance n’acceptent d’assurer votre propriété de vacances que si vous assurez aussi votre résidence principale chez elles. Vous pouvez ajouter votre maison de vacances à la police de votre résidence principale comme résidence « secondaire » ou « saisonnière » ou bien, vous pouvez acheter une police distincte pour votre maison de vacances.

La différence principale entre l’assurance de votre résidence principale et celle de votre maison de vacances est que cette dernière est presque toujours une assurance risques désignés plutôt qu’une assurance tous risques parce que les risques sont différents lorsqu’une maison n’est occupée que de temps à autre. On entend par assurance « risques désignés » une assurance qui couvre certains risques précis, comme l’incendie, les explosions ou les dommages causés par la fumée. L’assurance contre certains risques, comme les dégâts d’eau ou le vandalisme, peut être plus difficile à obtenir ou plus chère parce que la maison n’est occupée qu’occasionnellement. S’il y avait une fuite d’eau, par exemple, ou que des vandales pénètrent dans votre maison de vacances pendant qu’elle est inoccupée, les dommages seraient vraisemblablement plus importants parce qu’il n’y aurait personne sur place pour remédier à la situation.

Les polices d’assurance de résidences secondaires comportent généralement certaines exclusions. Parmi les exclusions courantes, citons le refoulements d’égout et les dommages subis par :

  • les clôtures
  • les aliments dans un congélateur
  • l’équipement de jardin
  • les plantes extérieures
  • les arbres et arbustes

Même si votre maison de vacances est une « vieille baraque » de peu de valeur, il vous faudra néanmoins de l’assurance de responsabilité civile pour vous protéger au cas où quelqu’un se blesserait sur votre propriété ou si allumez un feu qui gagne les propriétés avoisinantes.

Il pourrait être utile de considérer aussi les assurances suivantes :

  • Assurance des biens meubles : certaines assurances de propriétés de vacances incluent automatiquement une assurance de biens meubles jusqu’à un certain plafond. Cette assurance couvre les biens meubles qui restent dans la maison de vacances de manière permanente. (Tout ce que vous emportez avec vous – vos vêtements, par exemple – est couvert par la police d’assurance de votre résidence principale.) Si l’assurance n’est pas suffisante, vous pouvez sourscrire une garantie supplémentaire.
  • Dépendances : certaines polices d’assurance de maisons de vacances incluent un certain montant pour les dépendances, à savoir les remises à bateaux, les garages ou les cabanes de jardin. Cependant, il se pourrait que vous ayez besoin de plus d’assurance pour être entièrement protégé.
  • Garantie valeur à neuf : ce genre d’assurance couvre le coût de la réparation d’un bien ou de son remplacement par un article neuf, sans déduction de la dépréciation.

Pour de plus amples renseignements sur les options que vous avez pour assurer votre propriété de vacances, veuillez communiquer avec votre représentant d’assurance.